Archive | Un peu de nous RSS feed for this section

Et sinon quoi de neuf?

6 Mar

Me revoilà sans vraiment revenir non plus… Oui je songe effectivement à fermer mon blog enfin celui ci en tous cas… peut être que j’en ouvrirais un autre mais de manière anonyme… ou pas…

Oui comme tu le vois, je suis en pleine réflexion 😉

Ce qui est sur, c’est que je suis prise dans d’autres choses depuis deux semaines, ce qui ne me rend pas disponible pour écrire comme je le voudrais … j’ai la tête ailleurs quoi!

Vous voulez en savoir plus?

Bon allez je vous dis:

– LA GRANDE NOUVELLE (et pas des moindres!) est que j’ai enfin et définitivement arrêté de fumer!

Oui il était temps! car à part la pause pour cause de grossesse, cela faisait 20 ans que ça durait! Plus de la moitié de ma vie en tant que fumeuse, c’est alarmant de dire cela comme ça et pourtant! Alors je l’ai fait avant tout pour moi mais aussi pour mon mari (qui lui a arrêté il y a plus de 2 ans déjà!) et mes enfants!

Jeudi dernier,  j’ai décidé de fumer cette dernière cigarette qui m’a rendu ma liberté et ma superbe odeur corporelle naturelle (hahaha quoi j’en fais trop?) Ce fut un long parcours dans ma tête mais je sais que c’est FINI 🙂 je suis une non fumeuse heureuse et accessoirement plutôt fière!

Bon le sevrage ne se fait pas non plus les doigts dans les nez hein! Il y a des moments clés de la journée où l’envie refait surface… puis elle passe! Mais plus les jours s’enchaînent et moins j’y pense et rien que ça, c’est déjà une victoire!

– puis, j’ai quelques projets perso en cours qui me prennent du temps puisque je suis entrain de confectionner un pull pour Louise au tricot (et je comprends rien!!!!!! hahaha mais je vais y arriver!)

photo 2(1)

J’ai également fait un premier cadeau de naissance à mon neveu qui se fait désirer (enfin il a bien compris que c’était un truc de famille de se faire attendre, le coquin!)

Il s’agit d’un attache sucette dont j’ai choisi les couleurs en fonction du thème de sa chambre: du bleu clair, du bleu gris et une touche de jaune. Alors ce n’est pas tout à fait ce que j’ai trouvé mais j’ai dégoté de la laine jaune, j’en ai donc tricoté un petit morceau pour y mettre l’attache:

photo 1(3)

photo 2(3)

Puis, j’ai choisi du tissu lin bleu foncé et du tissu éponge gris comme ça il aura trois matières différentes à tripoter (éveil au toucher, tout ça ;))

photo 3(1)

photo 1(2)

J’ai également des pelotes de laine qui attendent d’être crocheter en vue de deux couvertures (ouais rien que ça!) et je suis à la recherche d’un tuto ou patron pour faire un combishort à ma fille dans un joli tissu rooooose avec des fleurs trouvé chez Mondial Tissus 😉 (d’ailleurs si quelqu’un a un lien à me transmettre je le remercie d’avance!)

– on a aussi commencé les vacances scolaires (rythme différent avec les 2 enfants à occuper!) en faisant le carnaval chez papi et mamie: c’était une belle journée animée!

photo 2(1)

– puis,  j’ai fait une ptite commande chez Zara pour Louise (et pour son frère mais aussi pour moi!) dont je suis TROP contente:

photo 4 Un t-shirt couleur vert d’eau avec un noeud au col

Un t-shirt rayé rose fluo avec du biais liberty aux manches

Un t-shirt avec des flamands roses

Un combishort vert

– J’ai également passé beaucoup de temps à faire des livres photos de nos vacances 2013…. J’adore ça mais ça m’a rendu nostalgique alors j’ai cherché nos nouvelles destinations de vacances hiiiiiiiiiiiii !!!

J’ai aussi changé les photos dans les cadres de la maison, actualisé celles de mes enfants, enlevé certaines personnes qui sont définitivement sorties de notre vie (et sans regrets!) et en ajouté d’autres qui ont pris, au contraire, beaucoup d’importance!!

photo

– et enfin, au passage,  je suis au lit depuis deux jours avec la grippe! Ouais c’est sympa hein!

Donc avec toutes ces petites choses accumulées, j’ai l’esprit effectivement bien occupé et j’aime ça 😉

DES BISOUS!!

Publicités

Happy Valentine’s Day (part 2!)

25 Fév

Je reviens comme promis pour vous montrer ce que j’ai eu dans mon Swap Valentin !!

Rappelez vous, j’ai participé à un échange de cadeaux sur facebook pour la St Valentin mais le mien a eu un léger retard 😉

Je vous ai déjà expliqué le concept de ce swap  dans cet article là

Mais je suis pas déçue du tout d’avoir attendu car mon cadeau est trop chouette!! Merci encore jolie Annamoon de m’avoir autant gâtée!

Il s’agit de plusieurs bracelets plus beaux les uns que les autres et qu’elle a fait de ses petites mains (quel talent!)

Je vous laisse admirer en images:

Bracelet numéro 1:

photo 3 (2)

photole premier que j’ai reçu dans ma boîte aux lettres le jour de la St Valentin

Il est juste PARFAIT! (taille, couleur, tout ça!)

Bracelet numéro 2:

photo 2 (2)

photo il est couleur corail et je suis fan de cette couleur (j’ai un vernis qui ira parfaitement avec ;))

Bracelet numéro 3:

photo 3(1) ou plutôt un joli trio de bracelet avec 3 coloris différents (j’adore!)

photo 1(1)

Alors MERCI encore! Ce swap était une super idée 😉 je suis prête pour le printemps avec ces jolies couleurs à assortir avec mes vêtements!! (va falloir que j’aille faire du shopping d’ailleurs haha!)

photo 1 (2)

DES BISOUS!

Parce que c’est lui…

21 Fév

On est partis du même pied, LUI ET MOI, écorchés par une histoire passée mais avec l’envie d’avoir la chance d’aimer quelqu’un d’autre, quelqu’un de nouveau, quelqu’un qui nous ferait nous voir différemment de ce que l’on était…

On s’est trouvés, LUI ET MOI, avec nos blessures prêtes à se cicatriser, avec les yeux qui brillent et le coeur palpitant à chacune de nos rencontres…

On a pris le temps de faire les choses, LUI ET MOI,  d’apprendre à se découvrir, à se connaitre, à se faire confiance et à tout simplement s’aimer..

Les sentiments se sont vite amplifiés, entre LUI ET MOI, laissant place à des envies un peu plus précises, des projets d’avenir jusqu’ici jamais imaginés

Et pour la toute première fois, j’ai eu au fond de moi cette certitude, cette évidence que je voulais que ce soit LUI et rien que LUI, mon compagnon pour la vie et le père de mes enfants!

Nous sommes pourtant si différents mais tellement complémentaires!

Il est ma raison, cette petite voix qui me tempère et qui me recadre quand je m’emballe un peu trop

Il est mon pilier, celui sur lequel  je peux m’appuyer et il me l’a souvent prouvé (bien malgré nous!)

Il est mon ambition (sûrement pas autant qu’il le souhaiterait) car il me donne envie d’apprendre de nouvelles choses, de me dépasser

Il est mon courage et quelques fois ma patience pour m’aider à prendre sur moi, à mettre mon poing dans la poche et aller de l’avant!

Il est mon refuge, le seul auprès duquel je veux être lorsque quelque chose ne va pas ou que je doute et qui me rassure!

Il est mon repère, celui dont j’ai besoin d’avoir l’avis (même si je le prends pas toujours en compte ;))

Il est le père de mes enfants, ce lien indestructible qui nous unira pour toujours!

Il est surtout mon Amoureux depuis 9 ans, celui avec qui je fais équipe pour le meilleur et pour le pire, celui aux côtés duquel, j’espère continuer ma route encore très longtemps!!

Juste parce que c’est LUI….

mariage photo fan 1 183

A mi-parcours…

12 Fév

Louise a eu 18 mois hier! Non mais tu as entendu : 18 MOIS !!!!!!!!!!!

Pardon, je m’emballe mais c’est pour moi une vraie étape!!

C’est l’âge d’un « entre-deux », celui où elle n’est désormais plus un bébé mais pas encore vraiment une petite fille…

La période où elle affirme son caractère et teste les limites, tout ça…. (hum!!)

Celle où elle a pas toutes ses dents mais pas loin! ( il en manque que 4!)

Le moment où elle parle pas vraiment mais répète de plus en plus de sons qu’elle entend (oui on peut pas encore parler de mots à ce stade là ;))

Celui où elle n’ est pas encore propre mais nous montre sa couche quand il faut la changer ou quand ça va arriver…

Et c’est l’âge où elle joue et mange toute seule….enfin presque…

Mais surtout, pour moi, cela signifie que j’ai déjà effectué la moitié de mon congé parental!! Et rien d’étonnant à cela, c’est passé super vite!!

18 mois à ses côtés, à leurs côtés, au plus proche d’eux, de leurs envies, de leurs habitudes, de leurs apprentissages…

1 an et demi à les regarder sous toutes les coutures, à les observer et les aider à grandir, à chaque instant…

18 mois avec des hauts et des bas, avec des jours zen et d’autres stressants, avec des crises de pleurs et des grands éclats de rire…

1 an et demi à être présente et entièrement disponible pour elle, pour eux…

18 mois à être à la maison chaque jour, à « s’ennuyer » dans les tâches quotidiennes et pourtant avoir quand même un million de choses à faire et des fois ne pas toucher terre!

18 mois à être en permanence dans l’ambivalence de l’image que les autres nous renvoient!! car en tant que maman au foyer, on est considérée soit comme « courageuse » , soit comme une feignasse, qui ne fait pas grand chose de ses journées (fais le et après on en reparle, c’est promis!!)

1 an et demi où en cas de maladie de l’un, de l’autre, je peux prendre soin d’eux sans soucis de garde ou de jour « enfant malade » à devoir poser

18 mois de pause dans sa propre vie pour la consacrer à ses enfants mais se donner tout de même le temps d’explorer de nouvelles passions, de se découvrir de nouvelles aptitudes…

18 mois à prendre le temps de vivre et de faire les choses malgré la contrainte horaire de l’école et des rythmes bien établis

1 an et demi où avoir des collègues de travail, une vie sociale loin de la maison et un endroit rien qu’à soi  peut aussi nous manquer!!

18 mois à être rentrer dans une certaine routine, comme tout à chacun, mais ne pas la regretter et la vivre même pleinement car ce sera bientôt fini et une nouvelle page se tournera!

photoa 1

Quand la raison prend le pas sur le coeur…

4 Fév

Nous avons eu une fin d’année riche en bonnes nouvelles de grossesses mais aussi avec l’éternelle question: « Alors le troisième c’est pour quand? »

Oui parce que quand tu te mets en couple c’est: « Alors le bébé c’est pour quand? », puis quand tu en as un, on te demande pour le second et NAIVEMENT je pensais être tranquille maintenant clamant haut et fort que l’on s’arrêtait là mais en fait NON , on continue de nous poser la question!!

HAHAHAHAHAHAH pas moins de 6 fois entre Noël et le Jour de l’An  mais je ne leur en veux pas hein! Voici simplement ma réponse….

Pour la majorité des femmes, qu’elles aient déjà ou non des enfants, l’envie de le porter, de l’avoir, de le revivre reste toujours aussi fort!! Nous sommes « programmées » pour, et cela nous prend les tripes et le coeur…

Chaque grossesse est UNIQUE et le désir d’enfant AUSSI… à croire que nous ne sommes jamais rassasiées 😉

Alors oui, bien évidemment, j’aimerai à nouveau être enceinte, voir grossir mon bidon et sentir un bébé bouger en moi (même si la grossesse n’est pas ma partie préférée)

J’aimerai à nouveau avoir à me poser la question « Garçon ou fille?? », et, pourquoi pas, cette fois-ci se laisser la surprise puisque, de toutes façons, nous avons déjà les deux (enfin je suis pas sure de savoir faire ça!)

J’aimerai encore avoir à choisir un prénom et ne pas être d’accord avec mon homme sur le sujet (mouahahaha!)

J’aimerai ressentir à nouveau  la montée d’adrénaline du jour J, de la rencontre avec bébé…

J’aimerai aussi me donner une dernière chance de mieux vivre mon « après accouchement »!!! Même si cette fois, ce serait césarienne programmée, j’arriverai peut être à éviter qu’ un de mes bébés soit en réanimation à la naissance!! (ENFIN!)

J’aurai surtout envie de « pouponner », de le tenir tout contre moi pendant des heures, de le voir s’endormir sur moi, de ressentir encore et toujours la sérénité et la douceur qu’un nourrisson peut apporter…

Je serais encore intriguée de voir mes enfants avec un autre petit frère/petite soeur et de découvrir toutes les interactions et complicité qu’ils pourraient y avoir entre eux…

En revanche, je ne suis pas encore curieuse de revivre les premiers apprentissages de bébé car ceux de Louise ne sont pas si loin mais je sais que dans quelques mois, ce sera aussi une raison d’avoir envie d’un autre enfant…

Mais tous ces arguments, ainsi posés, ne sont-ils pas purement égoïstes de ma part?? car, au final, je ne pense qu’à moi et non au bien être du reste de la famille, à la « santé » de notre couple et de notre budget mensuel 😉

Une 3e grossesse serait pour moi plus dure à assumer, je le sais, aussi bien au point de vue de mon âge (ouais suis vieille maintenant ;)) qu’au point de vue forme physique avec deux enfants devant à s’occuper…

Je ne me sens pas non plus, physiquement et psychologiquement, prête à revivre une autre césarienne et l’après (mon corps a déjà bien morflé!)… et mon homme non plus, je le sais…

L’arrivée d’un 3e enfant signifierait beaucoup de changements matériels (rien que la voiture!!) et de restrictions financières que l’on ne peut clairement pas se permettre…

Un 3e enfant ce serait aussi encore une nouvelle organisation familiale et il faut ben avouer que deux à gérer, ce n’est déjà pas facile tous les jours donc je n’ose imaginer les tensions au sein de notre couple avec un bébé en plus!!!

Un 3e enfant c’est aussi plus difficile pour s’organiser et pour assumer financièrement les modes de garde, les activités des uns et des autres et plus tard leurs études!

Mais surtout nous avons avons toujours voulu que deux enfants et, en plus, nous avons la chance d’avoir un garçon et une fille alors pourquoi se poser la question d’un dernier bébé, franchement!  😉

Alors oui, il est certain, que même si je pourrai à nouveau avoir GRAVE envie d’un bébé car je suis « programmée » pour, ma raison l’emportera sur mon coeur…

015b (1 sur 1)

Leurs petites mains

29 Jan

Je crois qu’une des choses que je préfère chez mes enfants ce sont leurs mains…

Leurs petites mains potelées (même chez mon grand de 4 ans, elles le sont encore ;)) et leurs doigts tout boudinés

Elles qu’ils ont tant fait virevolter lorsqu’ils les ont découvert bébé

Leurs petites mains dans la mienne quand ils ont commencé à marcher ou lorsque l’on se promène

Elles qu’ils mettent devant leurs yeux pour jouer à cache cache à deux

Leurs petites mains avec lesquelles ils font coucou et envoient des bisous

Elles qui s’activent et qui testent pour reproduire nos moindres faits et gestes

Leurs petites mains que je ne me lasse pas d’observer dans tous leurs apprentissages et leurs nouveautés

Et dont je me demande comment elles vont grandir et à quoi elle ressembleront dans l’avenir

Si elles seront grandes ou petites, fortes ou fragiles, douces ou marquées par la vie,

Leurs petites mains dont j’imagine mille et une passions et actions

Savoir si elles seront importantes pour leur futur métier ou encore s’ils en seront doués

Leurs petites mains pour lesquelles j’espère de nombreuses découvertes, de l’assurance et de la tendresse mais sans trop de paresse 😉

P1020607

Quand j’ai senti mon fils m’échapper…

23 Jan

Notre fils est un enfant sage…. mais non je ne me la raconte pas, demandez aux grands-parents et à la maitresse 😉

Il n’est pas parfait hein!! Mais il est vrai qu’il est d’un tempérament calme… enfin ça c’était avant…. Il y a plus d’un an, il a totalement changé d’attitude à la maison et uniquement à la maison! Heureusement d’ailleurs qu’il ne le fait pas à l’extérieur sauf que nous ne sommes pas crédibles et les gens ne nous croient pas et pensent que l’on exagère!

Martin a commencé l’école en septembre 2012 soit un mois après la naissance de sa soeur… On a donc pensé, longtemps et à tord, que Louise était la cause de son mal être , de ses caprices incessants, du fait qu’il nous poussait toujours plus dans nos retranchements, qu’il essayait de nous faire craquer avec ses remarques désobligeantes et blessantes comme l’incroyable: « Maman je t’aime plus, je veux que tu partes! » ou bien « j’aime pas ma soeur, je veux être le seul enfant »

Tout ceci était assez explicite n’est ce pas?! On a pensé qu’il était tout simplement jaloux et il l’était surement un peu!

Cela a duré pendant des mois… tous les jours… On a envisagé d’aller voir un pedopsy enfin surtout moi, car en étant tout le temps avec lui, je me sentais perdue, dépassée et démunie devant ce petit garçon que clairement je ne reconnaissais pas/plus!!! Nous étions exclusivement dans une relation conflictuelle! On a essayé de privilégier des moments rien qu’avec lui, de discuter encore et encore pour faire sortir ce qui n’allait pas mais en vain… Je ne savais plus comment faire avec lui et lui ne savait plus comment se comporter avec nous…

Et puis le temps est passé, les grandes vacances d’été sont arrivées (oui ça a duré toute l’année scolaire!) et notre fils s’est calmé… moins de caprices car moins de fatigue aussi… On a donc attribué ce changement de comportement à l’école et au fait qu’il y respecte tellement les règles, qu’il est tellement discipliné que lorsqu’il en sort, il « explose » littéralement à la maison!! Parce que, ne nous voilons pas la face, l’école change nos enfants, c’est une réalité 😉

MAIS en réfléchissant bien, j’ai vécu, à la même période, de mon côté et sans vraiment m’en rendre compte jusqu’à maintenant, un grand bouleversement!!

Effectivement, avec la naissance de Louise, j’ai eu l’impression de « perdre » mon premier bébé, de le voir grandir d’un seul coup et ainsi de ne plus pouvoir le retrouver comme avant…

Ce n’était plus LUI le bébé et je me suis sentie perdue dans ce que je ressentais… Non pas que je l’aimais moins, je n’ai JAMAIS eu de doutes sur l’Amour que je lui porte (ouf Dieu merci!!)  mais notre relation avait indéniablement changé et je n’arrivais pas à retrouver nos liens d’avant… Mon tout petit n’était plus LE tout petit, il avait tellement grandi en quelques semaines, il était devenu GRAND FRERE et indépendant!

Cela m’a rendu, je crois, profondément triste car en réalité la relation que j’avais avec lui n’existait plus et j’ai compris qu’il fallait que j’en fasse le « deuil » (non le mot n’est pas trop fort, c’est vraiment ce que je ressens!)

Il m’a fallu des mois pour réapprendre à le découvrir avec mes yeux de maman d’un GRAND et non d’un bébé et ainsi créer d’autres liens tout aussi forts mais différents! Et je trouve cela encore très perturbant aujourd’hui dans ma tête et dans mon coeur même si cela va beaucoup mieux et que l’on s’est enfin retrouvés!

Alors sûrement que mon fils a ressenti tout cela et mêlé à l’école et la naissance de sa soeur, il m’a tout simplement échappé… mais Heureusement l’Amour, lui,  ne change pas ❤

IMG_2868

Je me souviens

12 Jan

Un petit article parce que je ne pouvais pas passer à côté, juste pour lui rendre hommage à lui… mon grand-père, mon papy… car cela fait 10 ans aujourd’hui qu’il est parti…

Un papy avec qui j’avais 60 ans pile d’écart

Un grand-père qui était aussi mon parrain (je l’appelais comme cela d’ailleurs)

Un papy qui l’est devenu grâce à moi puisque je suis sa première petite fille

Je me souviens d’un papy menuisier de métier qui nous a toujours fabriqué pleins de choses sur son établi , chaussé de ses sabots et de son tablier bleu de travail

Je me souviens également qu’il prenait soin d’installer la balançoire, en hiver, dans le garage pour que l’on puisse quand même en faire et qu’il nous chantait toujours la même chanson en nous poussant « une demoiselle sur une balançoire se balançait à la fête.. »

Un grand-père qui était aussi un peu jardinier et je me souviens que je faisais du vélo dans les allées de son jardin en le regardant l’entretenir si méticuleusement

Un papy qui avait des lapins et je me souviens avoir passé beaucoup de temps à les observer et leur donner à manger

Je me souviens encore de l’odeur de son grenier, cet endroit que j’aimais tant, plein d’antiquités, de reliques et de vieux livres

Je me souviens aussi de son vélo à sacoches (qu’il utilisait pour aller acheter le pain et le journal)et que l’on prenait pour aller en faire dans le parc d’à côté

Je me souviens encore à quel point on aimait dormir chez lui, chez eux car on dormait dans un grand lit deux places!

Je me rappelle aussi des heures interminables où l’on jouait entre cousins au billard et ce, nulle part ailleurs, que chez lui, chez eux

Je me souviens d’un grand-père très cultivé et de sa bibliothèque remplie de livres d’histoire (entre autres!)

Je me souviens également d’un papy qui nous apprenait l’humilité, le courage, le goût du travail et de la curiosité

Je me souviens l’avoir toujours admiré pour son passé (prisonnier de guerre!), pour son métier et l’entreprise qu’il a monté et dont il a été patron pendant des années

Un papy dont je me suis toujours sentie très proche et qui manque aujourd’hui à ma vie car j’aurai simplement aimé qu’il connaisse au moins mon mari et pourquoi pas mes enfants (sans trop en vouloir ;))

Un papy, qui a eu à ses côtés pendant 50 ans , une mamie aimante, attentive et généreuse et qui pour notre plus grand bonheur est toujours parmi nous!

Alors mon papy, cela fait 10 ans aujourd’hui, mais je me souviens comme si c’était hier combien je t’aimais!

photo 3

Ce jour où j’ai découvert l’instinct maternel

10 Jan

J’ai vécu ma première grossesse comme une parenthèse assez paisible, pimentée par un déménagement, un début de vie à deux, des travaux de rénovation et surtout par les premières découvertes de tout ce qui caractérise une grossesse…

Je ne suis pas de ses futures mamans qui parlent à leur bébé dans leur ventre… non je ne crois pas l’avoir fait une seule fois car beaucoup trop abstrait pour moi… Je me suis en revanche beaucoup projetée sur notre vie à trois sans trop savoir au fond ce qu’il nous attendait et ce, malgré mon travail en crèche! Je savais pertinemment que ça allait être différent car ce serait mon bébé à MOI…

Je ne suis pas de ses futures mamans qui ont adoré être enceinte loin de là (non ne sois pas choqué, c’est pas très grave tu sais ;)) et je me sens même à cent lieues de celles qui le vivent comme un état de grâce… c’était simplement cette période unique où tu sens la vie grandir en toi et où tu sais déjà qu’il faut en prendre soin mais ça s’arrêtait là! Il y avait pour moi beaucoup trop de contraintes, de questions, de suspens et d’angoisses liés à cette métamorphose personnelle pour que j’en apprécie toute la plénitude…

Puis le jour J est arrivé, me propulsant dans l’excitation d’enfin prendre mon bébé dans mes bras, d’enfin le rencontrer, lui dont on a parlé pendant 9 mois, lui que j’ai vu sur un petit écran en noir et blanc tant de fois, lui que j’ai senti si souvent avoir le hoquet, me donner des coups de tête dans le col de l’utérus (aïe, ouille, aïe!!) et de pieds (une de mes côtes droites s’en souvient encore je crois!) Cette montée d’adrénaline mêlée à une peur intersidérale de comment cet accouchement allait bien pouvoir se dérouler, si j’allais pouvoir simplement y arriver et si tout allait bien se passer…

Un long travail (enfin pas tant que ça par rapport à d’autres!) de 10 heures, des contractions terribles (NON j’ai PAS oublié!) et des inquiétudes qui surgissaient au fil des heures… plus le coeur de bébé ralentissait sur le monitoring, plus mon coeur de maman s’accélèrait et paniquait… et même si tout ceci me paraissait encore irréel, je l’aimais déjà ce bébé, depuis des mois….

Quand mon obstétricien est venu me voir (ah enfin une tête connue!!) j’ai su que c’était pas bon et quand il me demanda ce que je pensais de la césarienne (oui il m’a demandé mon avis!!) j’ai BIEN EVIDEMMENT  décidé de me remettre entre ses mains de professionnel averti et j’ai lâché prise malgré le fait que mon être tout entier pleurait de l’intérieur au vu de la tournure des évènements…

Ce moment allongée seule sur la table du bloc avec les bras attachés, je vais vous l’épargnez, en revanche je peux vous parler de cet instant où j’ai senti qu’ils ôtaient mon bébé de mon corps et où j’ai bizarrement ressenti le besoin de le rassurer en lui chantant à voix haute « petit escargot porte sur son dos sa maisonnette, aussitôt qu’il pleut, il est tout heureux, il sort sa tête » (ça c’est cadeau car tu l’as aussi dans la tête maintenant ;)) j’ai eu droit à un fou rire de l’équipe médicale forcément 😉

Puis est venu le moment tant attendu, tant imaginé, où ils ont posé mon bébé sur moi et où je l’ai ENFIN découvert pour la toute première fois!!! Cet instant où tu regardes s’il a des cheveux, où tu cherches déjà des ressemblances, où tu comptes s’il a tous ses doigts de pieds, où tu vérifies si son nez et ses oreilles sont bien formés, où tu le serres tout contre ton coeur pour lui montrer à quel point tu l’aimes déjà! Et là, oui, je peux parler d’un moment de grâce et de plénitude absolue…. enfin presque!! Car mon bébé à moi, il était mal, il se tortillait, il pleurait beaucoup, beaucoup…. trop même et j’ai su, à cette seconde précise que quelque chose n’allait pas… que même s’il avait surement faim il était malgré tout vraiment pas bien… que même si j’étais complètement novice en tant que maman, je savais dans mon coeur, dans mes tripes qu’il était en souffrance…

Après quelques petites secondes passées sur moi, où avec mon mari on a crié à sa place sa douleur auprès des docteurs, après avoir énormément insisté en leur disant qu’il souffrait, ils l’ont emmené pour voir qu’effectivement notre tout petit était en détresse respiratoire et avait besoin d’oxygène. Ils l’ont transféré dans un autre hôpital avec pour seul au revoir une caresse furtive sur son pied…

Il s’en est suivi des moments profondément tristes et indélébiles de ceux où tu te réveilles à la maternité dans une chambre vide avec pour seul compagnon la douce et triste mélodie des autres nourrissons du service qui te rapelle que le tien n’est pas à tes cotés, de ceux où le service de réanimation t’annonce qu’ils ont été obligé de l’intuber et j’en passe… car maintenant tout va bien!

Alors de ces moments là, je retiens tout l’Amour que je lui portais déjà  et qui a grandi à une vitesse décuplée et SURTOUT cet instinct maternel qui m’a saisi, qui m’a guidé, qui m’a fait insisté auprès de mon homme et qui l’a mis en colère auprès des médecins en leur répétant que quelque chose n’allait pas avec notre enfant!!

Cet instinct maternel, je le chéris car, ce jour là en tous cas, il ne m’a pas fait défaut ❤

DSC04824

Alors non, on ne changerait rien…

1 Jan

Et bien oui nous avons passé une très belle année 2013, pleine de bons moments et paisible à souhaits… Et on ne retiendra que cela!

Une année où nos enfants ont grandi,  ont pleuré, ont ri et où de nouveaux apprentissages ont vu le jour avec, tout d’abord, le 4 pattes puis la marche pour Louise

Une année rythmée par la routine avec les allers/retours à l’école du grand et les siestes de la petite comme principal tempo de nos journées

Une année complète en congé parental à vivre au plus près de mes enfants et même si ce n’est pas tous les jours facile, il est pourtant évident que d’autres solutions ne nous conviendraient pas actuellement

Une année pimentée par quelques soirées et deux week ends en amoureux et la certitude que ces moments là sont à privilégier autant que possible

Une année de nouveautés avec les premières vacances à 4 puis les premières vacances entre amis, toutes deux très réussies!

Une année riche en découvertes entre la couture, le crochet et la passion pour ce blog…

Une année de partages, de blabla et de chouettes rencontres grâce aux réseaux sociaux!!

Une année marquée tout de même par deux décès dans notre famille…

Mais une année avec des annonces de nouvelles vies en « préparation »!!

Une année remplie de supers moments à 4 mais aussi avec nos familles et nos amis proches!!

Alors non, on ne changerait rien et je ne peux que vous souhaiter la même année que nous avons eu (ou presque ;-))

BONNE ANNEE 2014 à vous!

canstock15258617

%d blogueurs aiment cette page :