Moi aussi j’aurai voulu « pousser »…

30 Sep

Il y a quelques jours, j’ai eu un échange avec une e-copine sur la césarienne…Et j’avoue que ceci a, tout d’abord, fait remonter de mauvais souvenirs et m’a prouvé, une fois de plus, que je n’avais toujours pas fait le « deuil » de mes accouchements catastrophiques ..

Au risque de vous choquer, je me sens triste lorsque je repense aux naissances de mes enfants  et ENTRE AUTRE parce que j’ai eu deux césariennes d’urgence…
ATTENTION j’ai aussi ressenti, comme tout parent, le bonheur inestimable et  inexplicable d’avoir porté/donné la vie… Mais c’est du coup un mélange de sentiments assez confus même 4 ans après…

A dire vrai, je n’ai jamais eu l’impression de mettre au monde mes enfants, on me les a enlevé! Et au sens propre du terme puisqu’ils ont tous les deux été hospitalisés en réanimation pédiatrique mais ça c’est une autre histoire….!!

Mes deux loulous sont arrivés post terme frôlant le déclenchement à chaque fois.

Pour le premier, tout était bien parti avec 8 heures de travail par une belle nuit d’été orageuse où nous avons eu l’impression d’être seuls au monde enfin dans notre monde en tous cas 😉

La péridurale fonctionnait bien et on attendait patiemment que mon col s’ouvre, ce qu’il a fait beaucoup trop lentement au goût de bébé qui a commencé à être en souffrance…et juste au moment où tu es apaisée de la putain de douleur des contractions et que tu te dis que « ça y est tu es prête pour pousser » et bien tout s’accélère!!

En une seconde, tu te retrouve avec 7 personnes autour de toi, on te lave à la bétadine, on t’enlève tes bijoux, tu dis au revoir du bout des lèvres à ton homme et on t’emmène en courant dans les couloirs jusqu’au au bloc. Et au moment où tu aurais du pousser de toutes tes forces, en manquant d’oxygène mais avec une montée d’adrénaline de folie, toi tu retrouve les bras attachés, toute tremblante, derrière un grand drap et tu entends l’équipe médicale parler de totalement autre chose que ce qui est vraiment entrain de se passer! Grand moment de solitude!!

Et alors que tu aurais du le prendre tout contre toi,  tu aperçois/entends ton tout petit de loin pousser son premier cri….

Malheureusement, j’ai eu droit au même scénario en pire pour la seconde, puisque j’ai eu 12 heures de travail avec une péridurale qui ne marchait pas (d’autres l’ont fait et le feront avant et après moi certes mais ça fait TROP mal BORDEL!) et surtout avec de la fièvre …Donc à nouveau un bébé en souffrance et une belle césarienne d’urgence à attendre plus de 40 minutes dans le bloc que l’on veuille bien me sortir mon bébé!!

Alors certes, mon périnée est vierge de toute cicatrice mais comment dire….M’en fout!!!!! J’aurai préféré ça et tout ce qui va avec plutôt que la moche de 14cms que j’ai sur mon bas ventre (et la douleur qui va avec car j’ai eu, la seconde fois, une infection!! oh bah oui tant qu’à faire ;-))

Désolée pour les détails sordides mais après ceci, je peux dire que j’ai mal car mes deux accouchements ne sont pas passés « normalement »,

J’ai mal de ne pas être arrivée au final à les mettre au monde par moi même, comme une sensation d’échec…

J’ai mal de me dire que mon corps ne travaille pas comme il le devrait, imposant à mes enfants, une sortie pas naturelle

J’ai mal d’avoir été séparé de mes bébé aussi brutalement alors que nous avons fait corps commun pendant 9 mois…

J’ai mal quand je regarde une émission sur les accouchements et que je pleure de tristesse de pas l’avoir vécu ainsi…

J’ai mal quand je regarde les photos des premiers jours de mes bébés avec leurs sondes dans le nez, leurs perfusions dans le nombril et leurs détecteurs sur la poitrine et le pied…

J’ai mal car de tout ce que j’avais pu imaginé, rien ne se réalisera jamais et de mon désir de donner naissance par voie basse, je dois faire le deuil (si troisième il y a, hum, césarienne programmée il y aura!))

Je m’excuse et je m’en veux de penser cela mais les récits d’accouchement par voie basse, où les mamans sont « traumatisées » (par, selon moi, de petits détails) me font doucement sourire mais de même que mon récit peut  toucher des parents pour qui tout  ne s’est pas bien fini…mais nous ne sommes pas là pour compter les points ou dire « ouais mais moi c’est pire que toi! ».

Je voulais simplement partager avec vous mon propre ressenti des deux choses les plus grandes que j’ai jamais accompli dans ma vie… et surtout parce que moi aussi j’aurai voulu tout simplement « pousser »…

IMG_1349(mais je soigne cette frustration avec les rires de mes enfants :-))

Des bisous!!

Publicités

23 Réponses to “Moi aussi j’aurai voulu « pousser »…”

  1. babymeetstheworld 30 septembre 2013 à 07:06 #

    c’est émouvant.. je ne connaissais pas ton parcours, et j’imagine que tu as du bcp en souffrir. Ça fait du bien de le mettre à l’écrit ..<3

    • isalouise2012 30 septembre 2013 à 07:14 #

      oui ça faisait longtemps que j’étais sur cet article et ça fait du bien d’être lue aussi 🙂 merci ma belle ❤

  2. lesideesdelaurea 30 septembre 2013 à 07:32 #

    Jolie histoire ^^ même si moi non plus je n’ai pas poussée et que la césarienne est un choix que j’ai fais, je ne regrette pas mon choix, car je ne me sentais pas capable de pousser comme tu dis :).

    • isalouise2012 1 octobre 2013 à 09:51 #

      oui j’imagine que ton ressenti est totalement différent si c’est un choix 😉

  3. Chocophile 30 septembre 2013 à 07:58 #

    Il y a mille et une façon d’accoucher et aucune meilleure qu’une autre, ta frustration est légitime, plus encore qu’une césarienne au lieu d’une voie basse, tu as eu des accouchements qui n’étaient pas à l’image de ce dont tu avais rêvé, la rencontre avec tes bébés n’a pas été celle que tu espérais, et tout ça dans l’inquiétude pour eux, je comprends la blessure et elle fait partie de toi autant que la cicatrice sur ta peau. ♥

    • isalouise2012 1 octobre 2013 à 09:52 #

      Tu as bien compris…c’est beau ce que tu m’as écrit merci ma belle ❤

  4. Sunny 30 septembre 2013 à 08:48 #

    Ton article fait écho à celui que j’ai écrit il y a un mois sur mon accouchement. Malgré tout ce que peuvent dire les gens sur le fait que la césarienne c’est mieux, que les bébés naissent plus jolis… Il n’en reste pas moins que si elle n’a pas été décidée elle demeure un grand échec. Il s’en suit un véritable deuil a faire et une remise en cause de ses capacités de femme maternelle. Pourquoi je n’arrive pas a faire ce qui est naturel? C’est la question qui me hante.
    Et comme toi, loin de minimiser les souffrances de celles qui ont accouché par voie basse, je souris quand elles se plaignent de leurs points de suture, surtout quand je vois ma balafre de 22 cm

    • isalouise2012 1 octobre 2013 à 09:55 #

      ton commentaire me fait du bien, je sens que l’on se comprend!!!! merci ❤ j'irai lire ton article!!

  5. mamengagee 30 septembre 2013 à 08:53 #

    C’est courageux d’avoir écrit ce récit.
    ça me permet vraiment de relativiser. J’ai eu très mal à cause des contractions mais hormis ça j’ai eu un accouchement révé.
    Le principal c’est que tes 2 trésors soient en parfaite santé.
    Je t’aime ma chérie ❤

    • isalouise2012 1 octobre 2013 à 09:57 #

      oui c’est toujours le plus important qu’ils aillent bien mais ça minimise pas ce que j’ai/je ressens malheureusement et la frustration est là et c’est cela que je pointe du doigt dans cet article 😉 LOVE YOU et merci encore de m’avoir encourager à publier ceci!!

  6. sabilily 30 septembre 2013 à 09:06 #

    love sur toi et tes enfants, des bisous

  7. Runningettalonshauts 30 septembre 2013 à 09:21 #

    Ton article est vraiment très touchant! Et comme je te le disais je m’y reconnais un peu.
    J’ai pu accoucher par voie basse les deux fois (quoique pour ma Chouquette je n’étais pas loin de la césarienne aussi) mais ce qui me touche particulièrement c’est ce quand tu parles de cette sensation d’échec, que ton corps ne fonctionne pas comme il le devrait. C’est exactement ce que j’ai ressenti pour ma Chouquette: ne pas avoir été capable de mener la grossesse à terme, d’avoir fait naître un bébé trop petit. Pour Poupette tout s’est bien passé c’est sûr mais au prix de plusieurs mois d’arrêt, dont plusieurs semaines sans sortir de chez moi et cette impression que ce que des millions de femmes font tous les jours moi il me faut rester couchée pour y arriver.
    A croire que la culpabilité fait partie de la panoplie de Maman 😉 Enfin, le principal est que nos bébés sont en pleine forme 🙂

    • isalouise2012 1 octobre 2013 à 10:00 #

      hahaha oui c’est ça la culpabilité fait partie de la panoplie 😉 merci pour ton temoignage!! ça fait du bien de savoir que même en circonstances différentes il y en a d’autres qui ont au fond le même ressenti! bisous bella!!

  8. Bertille 30 septembre 2013 à 12:17 #

    Ô, comme je te comprends !

    J’ai dû accoucher en urgence par césarienne à 35 semaines, et mon fils est resté 3 semaines en néonat… Bref; pas du tout la naissance rêvée.

    Aujourd’hui enceinte du 2ème, je me demande quelle sera l’issue, avec au fond du coeur l’espoir d’un accouchement voie basse.

    Dernièrement, toutefois, j’ai relativisé ma césarienne, qui malgré tout, s’est bien passée et dont je me suis remise assez vite. En effet, une amie a accouché voie basse dans des conditions désastreuses, au point qu’ils ont dû l’anesthésier complétement pour sortir le bébé aux forceps. Et là, je me suis dit que peut-être il aurait mieux valu qu’elle ait une césarienne…

    • isalouise2012 1 octobre 2013 à 10:03 #

      ooooh je te souhaite du plus profond de mon coeur que ce second accouchement soit « normal » ❤ et il semblerait que l'on ait vecu la même chose ou presque pour le premier 😉 (3semaines en réa pour mon grand aussi!) bisous et je croise les doigts alors!!

  9. Mlle Roze (@MlleRoze) 30 septembre 2013 à 19:55 #

    Pouwa, tu m’as mis la chair de poule…
    Il y a une vrai manque d’accompagnement et de dialogue sur ce sujet. On passe 9 mois à se préparer, on fait des cours pour apprendre à gérer la douleur, la poussée. Tout notre entourage y va de son petit conseil, sa petite anecdote. Et, comme tu dis, en 1 seconde, cet accouchement promis, on te le vole. Et surtout plus personne ne t’en parlera si ce n’est pour s’assurer que c’était bien le plus jour de ta vie.
    Est-ce que des médecins t’ont fait parler sur ce sujet ? J’ai pas vécu la césarienne, et pourtant j’ai cette sensation d’avoir été complètement lâchée dans l’urgence (plus maître de ce qui se passe), le déclenchement (mon corps n’a pas sur faire), ne pas avoir vu mon bébé avant plusieurs heures (le peau à peau si attendu)… Les hormones, le changement, les émotions, la salle d’opération au moment qui doit être le plus tendre de ta vie… tout ça est trop énorme d’un coup et je comprend que 4 ans après tu continues à avoir ce sentiment. Je sais pas si il peut partir. Malgré tout, la seule chose qui ne partira jamais et qui est commun à tous les accouchements, à toutes les mamans, c’est certainement le tout premier regard que tu as échangé avec tes enfants. Ce moment là, personne ne pourra jamais te le voler. La fin de grossesse restera un mauvais souvenir mais avoue que le début de l’histoire était encore plus beau que tout ce qu’on t’avait promis… ❤

    • isalouise2012 1 octobre 2013 à 10:07 #

      comme je te l’ai déjà dit tes paroles m’ont touché et mis les larmes aux yeux alors rien que pour ça MERCI ❤ et non les médecins ne m'ont jamais fait parlé là dessus, ni ma généraliste et encore moins mon gynéco pour qui c'était la routine hein! quant au début de l'histoire avec mes loulous elle a été quelque peu chamboulée aussi par leurs hospitalisations respectives mais on s'est/se rattrappe encore maintenant 😉 gros bisous!!

  10. lylypiou 1 octobre 2013 à 14:52 #

    Hummm comment dire j’ai juste les larmes aux yeux, j’ai vécu comme toi ma césarienne en urgences comme un véritable échec, je ne m’en suis toujours pas remise (certes ça ne fait que 5mois) mais de dormir quand ma princesse naissait et vivait ces premieres minutes dans notre monde restera sans doute une véritable plaie ouverte à vie comme une sensation de fin inachevé. Ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule. Par contre de plus en plus de maternité accepte un accouchement par voix basse même après 2 césariennes, renseigne toi si l’occasion se présente un jour

  11. maman 3 octobre 2013 à 17:37 #

    Merci pour l’émotion, la vérité et l’amour qui se dégage de ton article. Oui, ma fille, tu n’as pas su ce que c’était de « pousser » : cet ultime effort, suspendu dans le temps, qui débouche sur la venue au jour du fruit de ton ventre, dans sa naissance au monde extérieur : une lacune dans tes maternités qui restera béante…
    Mais la mise au monde d’un enfant ne se réduit pas à cette « poussée » d’un instant, si unique soit-il ! Il te faudra longtemps « pousser » tes enfants hors de toi, hors du nid familial, avec beaucoup d’effort, d’émotion et de patience, pour qu’ils entrent dans le monde…dans une collectivité…dans la société…dans le travail… ect.
    La maternité ne dépend pas seulement de cette « première » ou « dernière » poussée, rassure-toi, ce que tu n’as pas pu accomplir de tes propres forces ce jour-là, tu devras l’accomplir bien des fois au cours de leur éducation…la maternité est à ce prix, et c’est pour cela qu’elle est GRANDE et qu’elle est BELLE, et c’est pour cela aussi qu’il faut être deux pour la partager !
    Ta maman qui sait de quoi elle parle ! ! !

    • isalouise2012 4 octobre 2013 à 09:37 #

      merci maman pour ces mots apaisants, plein d’Amour et qui donnent un angle de vue différent à ce que j’ai pu/ je peux ressentir en repensant à mes césariennes! je t’aime ❤

  12. Ophélie 13 novembre 2013 à 10:18 #

    un article vraiment boulversant!! j’ai eu les accouchements dont je rêvais mais je suis une empathique jusqu’au bout!! et surtout j’ai toujours appréhendé cela! d’avoir cette fameuse césarienne d’urgence!! je l’aurais très mal vécu! rien que d’avoir fait déclencher l’accouchement pour Léo (alors que je n’ai eu besoin que de la piqûre et que cela a duré à peine 4h après celle ci pour qu’il n’arrive) je m’en veux déjà! je me dis tjs que peut être j’aurais du attendre!! mais il aurait commencé à fatiguer de mes nombreuses contractions, alors je me résouds à accepter cela!
    ce que tu dis est tellement réel!! j’ai vu beaucoup d’émission où les femmes ayant eu des césariennes ont ce sentiment de « ne pas avoir su faire », ce sentiment qu’on leur a « prit » leur moment! cet instant !! Alors biensûre il n’y avait pas d’autres solutions! biensûre il le fallait! mais toi, tu restes là avec ce que tu avais imaginé, et ce qui s’est réellement passé! …
    il y a tout un travail d’acceptation à faire, et surtout, te dire que, tu as tout fais comme il faut!!
    ET, ils sont là et vu ce que je vois au travers ce magnifique dressing de Louise, je ne peux que constater l’Amour que tu leur porte!! oh que oui, ce jour n’a pas été comme tu l’espérais, mais les suivant tu les crées comme tu le souhaites! désormais c’est toi qui modèle les journées avec eux, qui les façonnes, et qui les emplies d’Amour et de Partage!

    • isalouise2012 13 novembre 2013 à 10:23 #

      Wouha ton commentaire m a fait des frissons!!! Merci beaucoup pour ces paroles de reconfort et de compassion ❤️

Laissez moi un ptit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :